Les principales normes d’électricité en entreprise

Publié le : 27 mai 20225 mins de lecture

Comme il est dit : « Entreprendre, c’est prévoir ». La hauteur du chiffre d’affaires investi ne peut permettre à un chef d’entreprise de faire une quelconque erreur. Ainsi, celui-ci doit opérer avec minutie dans tous les domaines, y compris dans l’électrique. Pour cela, le respect des normes applicables est de rigueur. Il en existe toute une multitude dont les principales sont les plus importantes.

Des normes dans le domaine électrique, parlons-en !

L’organisme de normalisation internationale ISO ou International Standardization Organization définit la norme comme un document établi par consensus des acteurs concernés et approuvé par un organisme reconnu. Ce document retrace des lignes directrices ou des caractéristiques qualitatives, tendant à assurer un niveau d’ordre optimal, pour un produit, un service ou un système de gestion. Pour notre cas, les normes d’électricité prescrivent des exigences pour les installations électriques.

Contrairement à un domicile ordinaire, un immeuble à vocation d’entreprise est constitué d’un montage électrique plus volumineux. Non seulement, il s’adonne à une plus grande quantité d’occupants, mais il peut abriter de nombreux équipements à basse ou haute puissance. Ainsi, les normes d’électricité pour les entreprises sont particulières. Il en existe plusieurs, mais la principale constitue la NF C 15-100.

NF C 15-100 : la principale norme à laquelle il faut se conformer

Une disposition peut être soit une « norme », soit une « réglementation ». Toutefois, nuance est à faire entre les deux expressions. La première est d’application facultative en soi tandis que la seconda est obligatoire. Cependant, les entrepreneurs n’ont pas le choix puisque les normes d’électricité ont une double vision de promouvoir la qualité et d’assurer la sécurité et le confort.

La NF C 15-100 est une norme française obligatoire développée par l’Agence Française de Normalisation. Harmonisée avec la norme européenne HD 384 du CENELEC, il s’agit de la principale norme applicable et la plus pertinente en électricité d’entreprise, en construction ou en rénovation. Elle régit la réalisation des installations électriques : de la conception jusqu’à l’entretien. Elle porte à la fois sur la construction neuve et les travaux de rénovation. Ses exigences portent généralement sur l’ensemble du réseau électrique, les applications, les équipements en place.

Le respect de cette norme évite les risques d’accidents ou d’incendie. Cela tend entre autres les avantages à protéger les équipements, à disposer de matériaux moins énergivores et à assurer le confort dans l’usage.

Les autres normes d’électricité : non pas les moindres

Au côté de la NF évoquée supra, d’autres normes d’électricité existent. Ces normes sont aussi évolutives suivant les nouvelles découvertes technologiques dans le secteur.

Des normes spécifiques à chaque produit composant le système électrique sont également établies par la Commission Électrotechnique Internationale ou CEI. On note la norme CEI 60364-6-61 qui concerne les mesures de sécurité et les bonnes pratiques d’installation requises pour les bâtiments à usage d’habitation, commerciaux et/ou industriels.

La Règle Générale sur les Installations Électriques ou RGIE concernant le contrôle des installations électriques est aussi à ne pas omettre. Elle porte sur le contrôle des installations notamment la nature et la périodicité, les compétences des contrôleurs ainsi que la véracité des certifications de conformité. Il importe de savoir également qu’il relève de la responsabilité du chef d’entreprise d’assurer la sécurité de ses travailleurs face aux risques de dangers électriques. Le respect des normes d’électricité en vigueur demeure alors un impératif selon la réglementation en matière de travail.

Plan du site